FFA annonce une troisième cohorte pour un programme d’accélérateur conçu pour aider les fondateurs féminins et non binaires


La Female Founders Alliance a dévoilé sa troisième cohorte d’accélérateurs, qui cherche à aider davantage de fondatrices et non binaires à développer leur entreprise et à lever des fonds.

L’organisation basée à Seattle héberge cette année une version virtuelle de son programme de huit semaines «Ready Set Raise», qui oblige chaque entreprise à avoir un PDG féminin ou non binaire.

FFA a d’abord commencé comme un groupe Facebook privé de femmes qui souhaitaient aider les fondatrices et les entrepreneurs féminines. Il compte maintenant 20000 membres depuis son lancement en 2017 et a diplômé deux cohortes Ready Set Raise. Sa dernière promotion a permis d’amasser près de 5 millions de dollars au stade de pré-amorçage en quelques mois.

L’organisation ne prend pas de fonds propres auprès des entreprises participant au programme d’accélérateur. Cependant, il demande aux startups d’accorder des droits au prorata: la possibilité d’investir jusqu’à 200 000 dollars dans un prochain tour, avec une réduction de 20% par rapport aux conditions de l’investisseur principal du tour.

FFA est une société à vocation sociale, un type de société à but lucratif que l’État de Washington a créée en 2012, et est principalement financée par des entreprises partenaires. FFA a également signé des partenariats avec des groupes tels que Microsoft for Startups et Trilogy Equity Partners, société de capital-risque basée à Bellevue, Washington. Il a organisé son troisième événement annuel de remise des prix des champions en août.

La semaine dernière, la FFA a publié un nouveau rapport mesurant l’effet de la pandémie sur les femmes et les personnes non binaires et ce que la crise sanitaire et économique prolongée fait à leurs aspirations entrepreneuriales. Le financement en capital-risque pour les fondatrices vient d’atteindre son plus bas total trimestriel en trois ans, selon PitchBook.

Ready Set Raise 2020 se déroule du 19 octobre au 11 décembre, avec une soirée de démonstration prévue le 16 décembre.

Voici les entreprises participantes, avec des descriptions de chaque startup:

  • Brightly: Combiner commerce, contenu et communauté pour faire évoluer le consumérisme conscient. PDG Laura Wittig, co-fondatrice Liza Moiseeva. Seattle, Washington.
  • Womp.ai: Womp permet à quiconque d’explorer, de créer, de partager et de créer facilement de la 3D. PDG Gabriela Trueba. Brooklyn, New York.
  • FixFake: FixFake fournit des outils d’aide à la décision pour réduire la fraude dans le commerce électronique. PDG Kathryn Harrison, co-fondateur Jason Law. Bozeman, Mont.
  • tbd health: tbd est à domicile, dépistage des IST – fait pour les femmes. PDG Stephanie Estey, co-fondateurs Daphne Chen et Sherwin Lu. New York, NY.
  • Gearo: numériser les détaillants en plein air: connecter les consommateurs aux détaillants en plein air grâce à la numérisation. PDG Justine Barone. Denver, Colorado.
  • Mary Louise Cosmetics: Soins naturels de la peau et produits de soins personnels. PDG Akilah Releford. Los Angeles, Californie
  • datacy: Marketplace permettant l’échange de données éthiques et légales. PDG Paroma Indilo, co-fondateur Kaleb Wilson. San Jose, Californie.
  • Health In Her HUE: une plateforme numérique connectant les femmes noires à des prestataires culturellement compétents. PDG Ashlee Wisdom, co-fondatrice Eddwina Bright. New York, NY.