La startup de réparation automobile mobile Wrench acquiert Lemon Squad pour renforcer ses services d’inspection de véhicules


Clé
Les mécaniciens mobiles de Wrench assurent le service automobile sans magasin. (Photo clé)

La start-up de réparation de voitures mobiles Wrench plonge plus profondément dans les services qui vont au-delà de l’entretien des véhicules. La société basée à Seattle a acquis Lemon Squad, une société d’inspection automobile, pour donner aux clients la tranquillité d’esprit avant l’achat d’un véhicule d’occasion.

Les 2 800 inspecteurs de Lemon Squad feront partie de l’équipe élargie de Wrench, et Andy Dabbs, président et chef de la direction de la société basée au Minnesota, rejoindra Wrench en tant que directeur général des inspections.

Wrench, qui emploie des mécaniciens mobiles pour entretenir les véhicules personnels et les flottes d’entreprise, a prospéré pendant la pandémie alors que les clients se tournent vers davantage de services sans contact. La startup a également levé 20 millions de dollars en novembre dernier.

Le co-fondateur et PDG, Ed Peterson, a déclaré que Wrench avait été fondée sur l’idée de supprimer les tracas liés à la possession d’un véhicule et que la société avait fait ses propres inspections de véhicules depuis sa création.

«Souvent, le premier problème est la décision d’achat», a déclaré Peterson à GeekWire. «Résoudre ce problème grâce à une inspection fiable par un mécanicien certifié aide les consommateurs et les entreprises à prendre des décisions mieux informées.»

L’acquisition de Lemon Squad permettra Clé les clients et les exploitants de flottes de planifier des inspections de véhicules sur place et préachat directement via le Clé application mobile. Dans un délai de 24 à 48 heures, un technicien certifié se rendra sur le site du véhicule, effectuera une inspection, puis remettra un rapport complet. Les clients peuvent également continuer à contacter directement Lemon Squad.

Peterson a déclaré précédemment que les ventes de voitures neuves avaient été touchées pendant la pandémie et que les consommateurs achetaient des voitures d’occasion ou cherchaient à réparer plutôt qu’à remplacer, ce qui se traduit par un besoin de plus de services d’entretien et de réparation.